J’aime les jardins qui, à chaque saison, offrent quelque chose et pas seulement le feu d’artifices des couleurs du printemps. Une écorce insolite, les graminées qui pointent dans la neige, une harmonie si naturelle qu’elle ne semble pas étudiée.
Le plaisir est moins évident mais , comme pour la bonne musique, il perdure intact.